CAN Féminine 2016: parcours sans faute pour le Cameroun - Totalfoot24.com

CAN Féminine 2016: parcours sans faute pour le Cameroun

arton25307-c1a48

Le match Zimbabwe – Cameroun a enregistré le but le plus rapide de la compétition. Lancée dans le dos de la défense zimbabwéenne dès la première minute, Michelle Akaba, d’un plat du pied plein de sang-froid, gagne son face-à-face avec la gardienne zimbabwéenne Chido Precious Dzingirai. Cameroun (1’, 10).

Et pourtant, c’est une équipe des Lionnes indomptables profondément remaniée qui a été alignée contre le Zimbabwe dans une rencontre sans enjeu pour le Cameroun déjà qualifié et assuré de conserver la tête du groupe A.

Eliminées par leurs adversaires du jour lors des qualifications pour les derniers Jeux Olympiques, les Camerounaises ont, dès l’entame de la partie, affichées leur détermination à prendre leur revanche. Portée par un public totalement acquis à leur cause, les Lionnes se sont installées dans la moitié de terrain de leurs rivales. À la 12ème minute, Gaëlle Enganamouit, l’une des rares rescapées du turn-over d’Enow Ngachu, manque de peu de saler l’addition.

Révélation de cette rencontre, Michelle Akaba récupère un ballon mal relancé par la défense zimbabwéenne et d’une puissante frappe en demi-volée, heurte la barre transversale (35’) .  Cinq minutes plus tard, c’est la gardienne Chindo qui se troue sur un tir d’ Enganamouit mais réussit à sauver le ballon sur la ligne de but.

À la reprise, les Lionnes tentent de rééditer l’exploit de la première mi-temps mais Enganamouit bute sur la défense zimbabwéenne (48’). On la retrouve deux minutes plus tard en plein débordement sur le flanc droit de l’attaque camerounaise. Elle oublie littéralement son vis-à-vis avant de sortir un petit ballon en retrait au niveau du point de pénalty pour le plat du pied de Michelle Akaba idéalement placée et qui signe un doublé (51’, 2:0). Réaction des Zimbabwéennes qui, sur l’une de leurs rares offensives dangereuses, manquent de peu de réduire le score. Le ballon qui file droit dans les buts d’Annette Flore Ngo Ndom est sauvé in extremis sur la ligne de but. Les Camerounaises, sans se forcer, portent régulièrement le danger dans le camp adverse par ’entremise de Michelle Akaba et de Michelle Ngono Mani rentrée à la place d’Enganamouit.

Avec neuf points sur neufs, cinq buts marqués et aucun encaissé, le Cameroun va aborder sa demi-finale avec un confort psychologique conséquent.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *