MTN Elite One: Fangnia fangnia, le film d'un licenciement inévitable - Totalfoot24.com

MTN Elite One: Fangnia fangnia, le film d’un licenciement inévitable

Ce dimanche 11/03/2018, l’Aigle reçoit Fovu. le torchon brule à très haute température entre le coach Fagnia Fagnia et son public. Le match s’annonce sous très haute tension. Il se dit que Fagnia Fagnia n’aurait pas dirigé de séance d’entrainement depuis son retour de Yaoundé où il a perdu contre Colombe, car il aurait reçu des menaces graves. Des ultras clament haut et fort qu’ils ne sont pas venus voir le match, mais veiller à ce que Fagnia Fagnia ne s’assoit pas sur le banc de l’aigle. « Il doit partir de gré ou de force », entend-on ça et là. Cela s’avère très vite être plus qu’un simple slogan lorsqu’un supporter l’agresse à la sortie des vestiaires. Il est sauvé par la police. Mais l’homme est téméraire, il ne lâche pas le morceau. Son plan est d’apaiser le public en marquant rapidement.  Alors dès l’entame du match, il motive ses joueurs, multiplie les allés et retour le long de sa zone technique. Jamais il ne s’assoit, malgré les goutes de pluie qui tombent de temps en temps. Derrière lui, le public cherche la faille pour en découdre avec lui mais la police le contient bien. L’Aigle se montre menaçant et met une pression constante sur Fovu, en témoignent les 4 corners obtenus avant la 10e minute.

Mais, Fovu ne s’en laisse pas conter. Solide Tactiquement, il absorbe la pression et gère son match. A la 42e minute, Tebeu enfonce le clou et scelle définitivement le sort de fagnia Fagnia en marquant pour Fovu suite à un centre en retrait de Kaham Platini. A la Mi-temps, le coach de l’aigle essaye de se rendre aux vestiaires mais il est Bloqué par un public en furie. Il restera sur son banc sous haute protection policière.

L’espoir de renverser la situation à la deuxième mi-temps sera vain. Aigle pousse, multiplie des occasions, mais la réussite n’est pas au rendez-vous.

La police réussit à exfiltrer le coach. Son licenciement est finalement annoncé aujourd’hui.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *